Rassemblement pour une France sans Chasse

RAssemblement pour une 

France sans Chasse

 

 

 

Lettre d'info octobre 2018

Edito

 La déclaration de guerre annuelle « générale » à la faune de notre pays s’est déroulée ces derniers week-end. Générale car tout au long de l’année les chasseurs/piégeurs savent trouver des motifs pour assouvir leurs penchants destructeurs et mortifères.
Les valeureux nemrods, ont lâché auparavant les 20 millions d’animaux qu’ils s’apprêtent à "réguler". Ils ont également largement nourris et  lâchés nombres de sangliers, chevreuils et cerfs pour « honorer » les actionnaires et satisfaire leur goût de tuer des êtres vivants pour le plaisir.
Les chasseurs se sentent mal aimés et tentent à leur manière de se donner une légitimité. Ainsi ils ont lancé une grossière et ridicule campagne de publicité en se présentant comme les "premiers écologistes de France". Cette pub à base des contrevérités dont ils savent user a fait l’objet de commentaires accablants montrant que la population aujourd’hui n’est plus dupe.
La chasse représente une sorte de caricature des travers de la société, elle est un lobby très puissant, influent et dominateur qui parvient à faire prévaloir auprès des élus, décideurs de la république ses propres intérêts au détriment de ceux que doivent défendre ces mêmes élus, et la chasse confirme ce que l’on dit très justement sur les politiques qui sont en retard vis à vis de la société.
Même si l’on sent un frémissement en faveur des valeurs de protection du monde animal grâce notamment aux actions des associations, les années passent et la pression de chasse reste forte.
La démission du  ministre Nicolas Hulot a mis en lumière le triste sire Coste que nous connaissons bien. Voilà 20 ans qu’il sévit au grand jour et qu’il corrompt à sa guise les esprits des décideurs. Avec le ministre Hulot il est tombé sur un os et a commis une faute qui pourrait coûter cher au monde de la chasse.
A l’initiative de l’association One Voice un rassemblement associatif et une manifestation auront lieu à Paris place de la République le 13 octobre, pour exiger « une réforme radicale de la chasse ».
Le RAC s’associera à ce rassemblement et cette manifestation pour faire connaître son argumentaire en faveur de l’abolition de toute forme de chasse et ses propositions pour une France sans chasse.

---

Le RAC passe à la télé!

Dans un reportage diffusé dans le journal du soir de France3 national le 4 septembre 2018, François Darlot, le président du RAC, est interrogé sur le problème lié à la surpopulation des sangliers en France. Son constat est clair: l’origine de cette surpopulation est ancienne, depuis les années 80, les lâchers de sangliers ont conduit à la multiplication de leurs populations qui, depuis lors, sont entretenues par un nourrissage sans retenue et des lâchers clandestins.

 Les responsables? Les chasseurs!

(le reportage de France 3)

(notre fiche technique sur le sanglier)

Du nouveau sur le site

Un nouvel onglet est apparu sur le site du RAC: il s'agit de l'onglet "nos actions" qui reprend nos propositions et liste l'ensemble de nos actions tout au long de l'année.

(nos actions en 2018)

---

Toujours sur site du RAC:

La vérité sur la chasse en France, nos propositions pour son abolition et pour une vraie gestion de la faune sauvage dans le respect des équilibres naturels...

Rendez-vous sur le site du RAC

 et la page Facebook du RAC

adhérez au RAC