• La chasse de nuit

    fotolia_45133756

     

    Depuis 1844, dans le Code rural français, était inscrite l’interdiction de la chasse de nuit. Mais depuis l’an 2000, tirer la nuit sur les oiseaux à partir d’une hutte est autorisé par la loi, et depuis 2003, l’Alsace autorise les tirs nocturnes de sangliers.

    Il est tout de même incroyable qu’une telle pratique soit autorisée.

    « La nuit, protégés ou pas, tous les oiseaux sont gris ! »

     

    -Une identification quasi-impossible :

    En effet, il est quasiment impossible de différencier les espèces chassables de celles protégées.
    Une étude (ONCFS/Muséum d’Histoire Naturelle) a prouvé un erreur d’identification de 20%, et ce de jour !

    -Une pratique ne respectant pas la biologie des oiseaux :

    Cette pratique est très souvent dénoncée par les scientifiques, car elle perturbe énormément les oiseaux dans leur cycle biologique de nourriture et de repos.

    Elle rend impossible le stationnement et ravitaillement indispensable lors de la migration.

    -Une pratique peu contrôlée :

    On s’est aperçu que les contrôles sont quasi-inexistants, les crimes envers les gardes étant beaucoup plus nombreux la nuit…

    -Une pratique non sans danger :

    Comment s’étonner, avec de telles lois, que des accidents de chasse se produisent ?

    -Normalement illégale en Europe, car non sélective :

    Cette pratique est interdite au sens de l’article 8 de la directive 79/409/CEE.

    La France est le seul pays européen où la chasse de nuit est autorisée de manière systématique !

    Autoriser la chasse de nuit revient donc à pouvoir traquer les oiseaux 24h/24, 7j/7 pendant plus de la moitié de l’année !

    Cette pratique ridicule et néfaste doit redevenir interdite !

    Share