Juil
10
18

Le plan-plan biodiversité du ministre Hulot


Notre conseil santé pour cet été:

faites le plein de vitamines grâce aux fruits et légumes de saison et aussi grâce au soleil, qui en plus vous donnera bonne mine. Côté moral, pour garder bonne humeur et joie de vivre partez en famille ou entre amis et surtout, surtout,  ne lisez pas le plan biodiversité de M. Hulot.

Ce texte est déprimant, à chaque page on croirait entendre son auteur nous confier: « je fais ce que je peux, mais les autres ils font rien qu’à m’empêcher ». Il suffit de citer l’introduction de chaque article pour en juger: nous accompagnerons, nous organiserons, nous procéderons à une évaluation, nous publierons un état des lieux, nous définirons en concertation, un groupe de travail sera constitué, nous inciterons, nous améliorerons…Quatre vingts dix actions sans volonté d’imposer quoique ce soit, sans référence à un financement quelconque, sans donner de calendrier précis.

D’après Nicolas Hulot, il y a urgence à agir, à restaurer les milieux, à préserver les espèces. D’après le ministre Hulot, il faut prendre le temps de la réflexion, de la concertation, faire confiance aux filières, aux agriculteurs, aux chasseurs même. Ne rien faire, donc.

En ce qui concerne les animaux sauvages, il faut bien chercher ce qui pourrait leur être favorable dans l’immédiat, et on ne trouve rien…

De ce fait, les chasseurs peuvent être satisfaits de ce texte sans relief, et surtout de l’action 44 où il est question de la « gestion adaptative des espèces chassables », sans calendrier, sans précision sur qui va évaluer « l’état de conservation des espèces » ni quelle sera « l’instance d’expertise scientifique pour éclairer le choix de la gestion [] de chaque espèce ». Le plus simple serait de faire comme avant, c’est à dire de questionner les chasseurs, qui répondront systématiquement que l’espèce est en bonne santé, voire en sur-effectif et qu’il faut donc « réguler » à coups de fusil!

J’ai cru un instant que Annie Cordy était revenue chanter « j’voudrais bien, mais j’peux point ». M. Hulot est un peu la bonne du curé du gouvernement.

Bon été!

Le plan biodiversité 

Share