Juil
23
18

L’exemple vient (encore) d’ailleurs


L’état a décidé de ré-ensauvager le pays en se donnant comme objectif 2% du territoire en zone sauvage où toute activité humaine est prohibée.

Enfin un plan biodiversité ambitieux et précis…mais c’est en Allemagne!

D’ici à 2020, l’état allemand prévoit donc de protéger intégralement 2% du territoire allemand alors que cette protection concerne actuellement 0,6% de ce même territoire, 5% des forêts évolueront naturellement. Cette volonté recueille l’approbation des deux tiers des citoyens qui selon un sondage de 2013 « préfèrent d’autant plus la nature qu’elle est sauvage ».

La comparaison avec la France est dramatique. Ici on ne peut considérer comme réserves sauvages, que les zones centrales des parcs nationaux et les quelques réserves créées par des associations comme l’ASPAS. C’est à dire: pas grand chose, un confetti sur un terrain de football. Et lorsque Nicolas Hulot évoque la création ou l’extension de vingt réserves naturelles et la création d’un onzième parc national, il n’est pas question de zones plus protégées que les actuelles mais bien des lieux où les activités humaines, dont la chasse, seront permises.

Forêts sauvages

Document original allemand 

Plan Biodiversité France

Share