Avr
17
18

Nuisible un jour, nuisible toujours!


Le ministère de la transition écologique et solidaire ouvre, du 12 au 27 avril 2018, une consultation publique qui porte sur « diverses dispositions relatives à la chasse et à la faune sauvage ».

Des modifications sont proposées dont le changement de l’appellation « nuisible » en celle de « susceptible de causer des dégâts », ce qui ne change rien au sort réservé aux animaux ainsi classés.

La disposition la plus importante à nos yeux concerne la prolongation d’un an de la validité de l’arrêté ministériel relatif à ce dit classement des espèces sauvages indigènes susceptibles de causer des dégâts actuellement en vigueur.

Décryptage.

Jusqu’en 2012, le classement des animaux sauvages dans la catégorie nuisible était établi pour une durée de un an et renouvelé chaque année après consultation des parties prenantes. A partir de 2012, cette durée est passée à trois ans. Le renard, par exemple, a été classé nuisible dans la quasi totalité des départements français de 2012 à 2015 puis de 2015 à 2018.

La procédure aurait due être répétée en 2018, mais le ministère en a décidé autrement. Il demande de prolonger d’un an le statu quo pour ensuite… allonger cette durée à six ans!

Notre renard pris pour exemple sera donc persécuté six années durant, sans qu’on tienne compte de l’évolution de son état sanitaire, sans évaluer l’impact d’un changement climatique (ou autre) intervenant pendant cette période.

Un an de persécution ne suffisait pas, trois ans non plus, il faudrait six années maintenant, et pourquoi pas perpet’?

Le ministère parle d’une simplification des démarches, on entend plutôt cadeau aux chasseurs et piégeurs et mépris évident de la biologie des espèces et … des défenseurs de la nature.

Le lien pour accéder à la consultation est ici: ministère de la transition écologique et solidaire.

Nous vous demandons de manifester votre désaccord sur le principe même de classement des animaux en catégories et en particulier sur le fait de pourchasser, martyriser et exterminer des animaux « susceptible de causer des dégâts ».

Est-il normal de condamner un être vivant parce qu’il est « susceptible de »?

Nous demandons justice pour les animaux sauvages! 

Share