Mai
16
18

Ré-ensauvageons la France


Ré-ensauvageons la France

Voilà un livre résolument optimiste qui montre que depuis 1976 et la loi de protection de la nature, des progrès ont été fait en France dans ce domaine, mais aussi que beaucoup reste à faire. Pour les auteurs, la France a des atouts indéniables: des reliefs et des climats variés, une température moyenne plutôt douce, une hydrologie bien répartie. La France présente malgré tout de nombreux handicaps dont la chasse n’est pas un des moindres.

Il pourrait, il devrait y avoir plus d’animaux sauvages en France. Le frein est surtout dans les mentalités, dans la psychologie, on a peur des maladies, des invasions. Or les densités naturelles sont loin d’être atteintes.

En extrapolant les résultats obtenus par nos voisins européens, on peut légitimement penser qu’un regain de biodiversité générerait une activité économique très importante, tout en polluant moins!         Il vaut mieux être riche (de biodiversité, d’argent généré par l’observation de la nature) et bien portant que pauvre et malade (de pratiques culturales polluantes).

Les auteurs font référence à la chasse à plusieurs reprises pour dire par exemple: « Moins chasser permettrait d’augmenter rapidement les effectifs, leur répartition, et surtout d’atteindre les densités naturelles. Les animaux oublieraient leurs comportements d’évitement, leur isolement, leurs habitudes nocturnes. » (p 82-83) Mais que signifie « moins chasser »? S’agit-il d’une réduction dans l’espace (plus de zones réservées), dans le temps (plus de jours sans chasse)?

Au RAC, nous pensons que seule l’abolition de la chasse amènerait un mieux dans le quotidien des animaux sauvages.

Ré-ensauvageons la France

Gilbert Cochet et Stéphane Durand

Actes Sud (2018)

ISBN 9782330096168

 

 

 

Share