Avr
20
18

Un peu plus de tranquillité pour le renard


La mobilisation paye.

Le Collectif Renard Grand Est avait lancé l’alerte, et signalé les consultations publiques dans les départements de la Moselle, des Ardennes, de la Meurthe-et-Moselle et de l’Aube portant sur différents projets d’arrêtés préfectoraux autorisant la destruction des renards par tirs de nuit.

Si dans les deux premiers départements on réfléchit encore, les préfectures de la Meurthe-et-Moselle et de l’Aube ont pris la décision de ne pas prendre ces arrêtés, et renoncent donc à utiliser le tir de nuit. Cela représente la survie de plusieurs centaines de renards!

Les motivations de la décision sont intéressantes:

Pour le département de l’Aube, on peut lire que les arguments fondés sur des études scientifiques ont été pris en compte ainsi que les éléments de contexte suivants :

– L’arrêté préfectoral qui avait autorisé le tir de nuit des renards pour l’année 2017 dans l’Aube a fait l’objet d’un recours, le jugement devrait intervenir avant la fin du 1er trimestre 2018.

– Début 2018, un arrêté analogue pris en Moselle a été annulé par le tribunal administratif de Strasbourg.

Les recours, les décisions antérieures, la forte mobilisation peuvent faire réfléchir certains préfets pour qui les décisions de destruction des animaux semblent moins automatiques.

Bravo au Collectif Renard Grand Est!

Motif de la décision (préfecture de l’Aube) 

Share